Les origines de l’ascenseur remontent… au temps des Pyramides !

L’ascenseur moderne a été inventé au 19e siècle, mais il n’existerait pas sans le treuil, né il y a environ 5000 ans…

Le treuil, chaise volante

Les premiers monte-charge et ascenseurs entraînés par des machines ont vu le jour dans les années 1830, à l’époque des premières extractions minières industrielles. L’histoire de l’ascenseur remonte néanmoins à une époque beaucoup plus lointaine, comme en témoignent les recherches historiques de Michel Chalaux, ingénieur conseil en ascenseurs.

« Bien que l’architecte romain Vitruve attribue la découverte du treuil à Archimède, en 236 avant J.-C., il semble bien que les Pyramides de l’Égypte ancienne, qui datent d’environ 3000 ans avant J.-C., n’auraient pu être construites sans ce moyen de manutention qu’est le treuil à bras, explique-t-il. Cependant, ce sont les Romains qui ont trouvé la solution pour diminuer l’effort de traction, au moyen du palan. »

Archimède

Des cages d’« ascenseurs » dans le Colisée

Dit aussi cabestan, ce mécanisme de transmission du mouvement, constitué de deux groupes de poulies reliés par une corde, a été notamment utilisé pour les besoins des jeux du cirque, afin de hisser certains gladiateurs à l’intérieur de cabines manœuvrées par des esclaves. La hauteur de levage pouvait atteindre 40 mètres ! Des archéologues ont ainsi découvert au Colisée des gaines verticales correspondant à des monte-charge avec contrepoids.

Le treuil a continué d’être utilisé durant les époques ultérieures, l’énergie motrice restant, au fil des siècles, l’homme ou l’animal. Au Moyen-Âge, des systèmes de levage rudimentaires étaient ainsi utilisés pour donner accès à des monastères ou châteaux isolés en hauteur.

« En 1743, la ‘chaise volante’, sorte de chaise à porteur suspendue à une corde et équilibrée par un contrepoids, fait son apparition à Versailles, raconte Michel Chalaux, afin de transporter l’une de ses favorites de ses appartements jusqu’à ceux du Roi… Mais son déplacement, au moyen de la traction à bras, n’était ni pratique ni sûr. Il a fallu attendre le 19e siècle pour que la motorisation transforme ce type d’appareil en ascenseur moderne. »

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 15.02.2021
  • 0

Contrat de maintenance

Le contrat de maintenance est en quelque sorte le cadre juridique au sein duquel l’entretien de l’ascenseur va pouvoir s’exercer. Il constitue à ce titre un élément fondamental qu’il ne faut ni négliger ni méconnaître afin de garantir le bon fonctionnement de l’appareil tout au long de son cycle de vie. Pour mieux le comprendre,

Lire la suite

  • 15.02.2021
  • 0

Entretien ascenseurs

Dans notre société moderne, l’ascenseur joue un rôle majeur pour répondre aux besoins de mobilité toujours croissants des personnes. Confié à la libre utilisation de ses utilisateurs, l’ascenseur doit apporter sécurité et confort en toute circonstance, et ce, à tout moment de la journée. C’est pourquoi un cadre réglementaire strict, instauré en plusieurs étapes, a

Lire la suite

  • 05.02.2021
  • 0

Ascenseurs et installation

L’accès aux étages revêt plusieurs avantages : celui de faciliter la vie des habitants d’un immeuble — ou des occupants d’une maison privative —, et celui de valoriser le bien immobilier pour une éventuelle revente. Toutefois, installer un ascenseur, privatif ou collectif, engendre des coûts importants qui dépendent de plusieurs paramètres comme la nature du

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.