Les villes à la conquête des mers

Plusieurs grandes villes côtières dans le monde envisagent désormais leur développement côté mer. Tour d’horizon.

Face à la croissance exponentielle de la population mondiale prévue d’ici 2050, qui doit grimper de 7 à 9 milliards d’habitants, certaines villes côtières sont déjà dans l’impasse.

Ayant étudié le problème en profondeur (logements sous terre), en hauteur (buildings) et en longueur (développement périurbain), elles n’ont plus qu’une option : le large. Mais peut-on « construire » la mer sans détruire l’environnement ? Les premiers modèles laissent dubitatif. Plus motivés par le profit que par l’écologie, les pionniers de la construction en mer n’ont pas choisi la sobriété. Tour d’horizon de ces folles annexes urbaines.

Les villes qui s’étendent sur la mer

De Monaco au Nigeria

  • Monaco continue de s’étendre sur la mer avec un nouveau projet urbain de deux milliards d’euros. Le projet initial aurait détruit une réserve naturelle. Il a été déplacé.
  • Hulhumale, île artificielle des Maldives, s’appuie d’ores et déjà sur la fusion et l’extension de deux îlots. Elle pourra accueillir 150.000 personnes, sans être pour autant à l’abri de la montée des eaux qui menace l’archipel.
  • Dubaï Waterfront, archipel artificiel des Émirats Arabes Unis, devrait, une fois achevé, devenir la plus grande marina au monde.

    By Nikolang, Own work, Public Domain

     
  • Le Qatar a annoncé la construction d’une île artificielle grand luxe pour accueillir la Coupe du Monde en 2022, pour 4 milliards d’euros.
  • En Polynésie, l’association The Seasteading Institute veut bâtir des cités flottantes. Les Polynésiens, inquiets pour l’environnement, sont loin d’adhérer à ce projet.
  • Eko Atlantic, ville de 250 000 habitants, est sur le point de surgir dans la lagune de la capitale Nigériane. D’abord pensée comme un barrage à l’érosion, elle doit accueillir logements de luxe et cité d’affaires.
  • En Floride, une entreprise prévoit la construction d’un bateau-ville gigantesque de 50.000 habitants, accueillant hôpital, écoles et aéroport. Elle ferait le tour du monde en permanence, échappant à l’impôt dans les eaux internationales…
  • Et pourquoi pas sous l’eau ? Une entreprise japonaise a révélé son projet de ville sous-marine, logée dans une sphère totalement submersible de 500 mètres de diamètre, abritant hôtels, bureaux, sites de recherche et centres commerciaux. 4 000 résidents pourraient vivre dans cette sorte d’Atlantis moderne.

Tiphaine Kervaon

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 16.09.2020
  • 0

Une nouvelle future smart city au pied du mont Fuji au Japon

  À l’occasion du CES (Consumer Electronics Show), Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation a dévoilé son projet grandiose de ville intelligente. Cette smart city, construite à partir de zéro et entièrement connectée permettra de tester les technologies d’intelligence artificielle, de robotique de service et de nouvelle mobilité. La construction de Woven City débutera

Lire la suite

  • 09.09.2020
  • 0

L’urbanisme tactique : une nouvelle orientation de la mobilité

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée au COVID-19, les citoyens doivent respecter une distanciation physique, et ce, pour une durée indéterminée. De fait, un réaménagement rapide des espaces urbains apparaît comme nécessaire. L’urbanisme tactique est un concept récent, apparu il y a une quinzaine d’années. Il s’impose aujourd’hui comme la solution en

Lire la suite

  • 30.07.2020
  • 0

4 innovations écologiques pour sauver notre écosystème

  La communauté scientifique et les lanceurs d’alertes nous expliquent régulièrement pourquoi notre écosystème est à bout de souffle. Réchauffement climatique, déforestation, acidification des océans, surexploitation des ressources… la menace est réelle, mais il existe des moyens de l’affronter.   Créer des murailles vertes en Chine et au Sahara   Tout le monde connaît la

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.