L’Internet des objets au service de la maintenance des ascenseurs

En connectant les ascenseurs au cloud computing et au big data, thyssenkrupp améliore ses services en mettant progressivement en place la maintenance prédictive.

thyssenkrupp Ascenseurs se lance progressivement dans la maintenance prédictive grâce à l’IoT (« Internet of Things », Internet des objets), au cloud computing et au big data. L’objectif est d’améliorer encore les services de maintenance et d’entretien par une surveillance en temps réel de l’état des appareils, une anticipation des risques de pannes et une politique d’interventions en amont, avant tout incident. Cette technologie de maintenance pilotée par les données pourrait réduire de moitié les temps d’arrêt des appareils.

L’IoT au service des clients de ThyssenKrupp Elevators
L’IoT au service des clients de ThyssenKrupp Elevators

Capteurs et analyse des données

Fruit d’un processus de recherche et développement mené par thyssenkrupp en partenariat avec Microsoft, le système MAX de surveillance et d’entretien combine les technologies de l’objet connecté, du cloud computing et de l’analyse de données. Il permet d’évaluer à distance la santé des ascenseurs connectés, de calculer la durée de vie restante des principaux composants et systèmes des appareils et de déterminer en conséquence quelles pièces nécessiteront une maintenance et à quelle échéance.

Pour ce faire, les ascenseurs sont équipés de milliers de capteurs qui mesurent les déclenchements, les mises sous tension, les appels, les mouvements de portes, la vitesse de la cabine, les distances parcourues, l’électricité consommée, la température du moteur…

Les informations sont transmises en temps réel et enregistrées dans le cloud, où elles sont triées, analysées et retranscrites, au moyen d’algorithmes complexes, sous la forme d’indicateurs qui permettent aux agents de maintenance et aux techniciens d’effectuer des diagnostics et d’être alertés à distance en cas de signes annonciateurs de pannes. Les services de maintenance peuvent ainsi anticiper et intervenir avant que des blocages ne surviennent sur les ascenseurs, tout en maintenant les programmes d’entretien.

Car MAX, véritable outil d’aide à la décision, définit plusieurs degrés d’urgence, ce qui permet de régler les alertes de faible importance dans le cadre de visites programmées.

Plus de confort pour tous

Pour les gestionnaires des ascenseurs (syndics, services généraux…), les avantages sont nombreux : capacité d’informer en temps réel de l’état des appareils et du suivi de leur entretien, meilleure planification de la maintenance, augmentation du temps de disponibilité des ascenseurs, prolongement de la durée de vie des appareils, sécurité et fiabilité accrues. Pour les utilisateurs, le confort est amélioré car les ascenseurs sont plus rarement et moins longtemps hors service.

Dans le même temps, le système MAX facilite le travail des agents et techniciens en leur fournissant à l’instant T toutes les informations dont ils ont besoin pour entretenir chaque appareil. Quand ils utiliseront en plus le casque 3D Hololens qui leur permettra d’accéder au cloud tout en gardant les mains libres, le monde des ascenseurs sera définitivement entré dans l’ère du tout-numérique.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

Une pensée sur “L’Internet des objets au service de la maintenance des ascenseurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.