Copenhague, un exemple de ville intelligente et durable en Europe

Copenhague est considérée comme la capitale verte de l’Europe. Elle a pour ambition de devenir la première ville du monde neutre en carbone d’ici à 2025. Voici un tour d’horizon de ses différents projets écologiques.

 

La culture du vélo ancrée

 

Déjà élue « Capitale Verte de l’Europe » en 2014 et collectionnant depuis plus de 10 ans les prix environnementaux, Copenhague est l’exemple à suivre en matière d’écologie. Et pour cause, rien qu’en ce qui concerne les déplacements à vélo, la capitale est équipée de plus de 300 kilomètres de piste cyclable. Elle compte aussi des milliers de « city bikes » en libre-service, utilisés chaque jour par plus de la moitié des habitants. Tout est fait pour faciliter la vie des cyclistes : des pistes

sécurisées et séparées des automobiles, de nombreuses places de stationnement et des pistes sous forme de parcours. La ville a d’ailleurs décidé qu’en 2025, 75 % des déplacements se feront à pied, à vélo ou en transports en commun.

En avant vers les objets connectés

 

Poubelles, éclairage public ou encore capteurs pour le trafic routier, de nombreuses innovations sont mises en place ou testées dans la capitale.
Les poubelles sont par exemple ramassées seulement lorsque les capteurs détectent qu’elles sont pleines. Les tournées sont alors moins fréquentes, mais optimisées. Concernant l’éclairage public, la ville teste un système modulable qui fonctionne selon la présence ou non de véhicules, ainsi que l’état du trafic. Un gain considérable en énergie ! Des capteurs sont également testés afin de décharger certains endroits où le trafic routier nuit à la qualité de l’air. Les zones surchargées sont alors indiquées et à éviter temporairement.

Des énergies propres

 

Copenhague fait un effort considérable en ce qui concerne la production d’énergie propre. Par exemple, elle a mis en place un grand parc éolien offshore baptisé Middelgrunden. Ce parc fournit entre 3% et 4% de l’électricité de la ville, à l’aide de 20 turbines. La ville souhaite continuer l’expansion de ce parc afin de remplacer au maximum la production d’énergies fossiles. Dans son projet de développement de ville intelligente baptisée « EnergyLab Nordhavn », elle souhaite démontrer comment « électricité, chaleur, bâtiments efficients et transports électriques peuvent être intégrés dans un même système énergétique intelligent » (source : leshorizons.net). Avec tous ces projets développés en une dizaine d’années, Copenhague a le mérite de prouver que le changement pour une ville durable peut aller plus vite qu’on ne le pense.

 

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 16.09.2020
  • 0

Une nouvelle future smart city au pied du mont Fuji au Japon

  À l’occasion du CES (Consumer Electronics Show), Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation a dévoilé son projet grandiose de ville intelligente. Cette smart city, construite à partir de zéro et entièrement connectée permettra de tester les technologies d’intelligence artificielle, de robotique de service et de nouvelle mobilité. La construction de Woven City débutera

Lire la suite

  • 09.09.2020
  • 0

L’urbanisme tactique : une nouvelle orientation de la mobilité

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée au COVID-19, les citoyens doivent respecter une distanciation physique, et ce, pour une durée indéterminée. De fait, un réaménagement rapide des espaces urbains apparaît comme nécessaire. L’urbanisme tactique est un concept récent, apparu il y a une quinzaine d’années. Il s’impose aujourd’hui comme la solution en

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.