Après Paris, les vélos électriques Uber sont disponibles à Londres

La société Uber a déployé ses vélos électriques en libre-service fin mai dans la capitale londonienne. Se déplacer à Londres facilement, rapidement et sans polluer est désormais possible.

Les vélos électriques Jump disponibles à Londres
Le vélo électrique Jump. www.uber.com

Un déploiement mondial des vélos électriques

Déjà disponibles dans un grand nombre de pays, notamment aux Etats-Unis et au Canada, le programme de location de vélos Jump se poursuit. Après les capitales européennes comme Bruxelles, Berlin, Lisbonne et plus récemment Paris au mois d’avril, c’est maintenant à Londres que les vélos électriques d’Uber font leur début.

Il s’agit pour l’instant essentiellement de l’arrondissement d’Islington au nord de Londres, qui servira de test avec 350 vélos mis à disposition pour un déploiement plus important par la suite.

Comment utiliser les vélos d’Uber ?

Équipé d’un GPS, le vélo Jump est facilement localisable en se connectant directement sur l’application Uber. Jump fait partie des catégories de vélo en stationnement libre, sans borne d’attache. Mais avec sa couleur rouge, il faut dire que le vélo a l’avantage d’être facilement reconnaissable. Une fois que l’on dispose d’un vélo, il suffit de le déverrouiller en scannant le QR code, toujours via l’application.

Pour son trajet, l’utilisateur bénéficie d’une assistance électrique lui permettant de rouler à 25 km/h. Un système qui permet donc de profiter différemment de la ville et d’aller plus loin sans trop se fatiguer.

Pour le prix, il faut compter 1 £ (soit 1,12 euro) pour le déverrouiller. Les cinq premières minutes du trajet sont gratuites, puis les prochaines sont facturées 12 pence par minute (13 centimes d’euro).

Des vélos électriques pour une mobilité intelligente

Les vélos ont été intégralement pensés pour le confort des utilisateurs. Ils disposent en effet d’un siège réglable, d’un panier pour déposer leurs effets personnels et d’un support afin d’afficher leur itinéraire et se déplacer facilement. De quoi faire évoluer la mobilité à terme en remplaçant la voiture par le vélo.

Ainsi, nous pouvons donc parler d’une nouvelle solution qui permettra de réduire les encombrements en ville, se déplacer plus loin, mais aussi améliorer la qualité de l’air dans la capitale Londonienne.

 

#mobilite #veloelectrique #technologie #securité #innovation

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 29.11.2019
  • 0

Sydney, une ville à la fibre écologique

Parce que l’écologie et le réchauffement climatique sont au cœur des préoccupations, un grand nombre de villes se mobilisent. C’est le cas de Sydney ! Zoom sur la ville la plus peuplée d’Australie. Sydney, ville verte Au cours des douze dernières années, les autorités de la ville de Sydney ont planté pas moins de 13 100 arbres

Lire la suite

  • 15.10.2019
  • 0

En Chine, la première ville-forêt verra bientôt le jour

Une ville écologique sort de terre en Chine, sous le nom de Liuzhou Forest City. Ce concept à la fois inédit et original a pour objectif de lutter contre la pollution de l’air. Une problématique au centre des attentions en Chine. En construction depuis 2017 C’est l’architecte italien Stefano Boeri qui signe cette ville-forêt futuriste.

Lire la suite

  • 03.10.2019
  • 0

Aux Pays-Bas, des abris bus végétaux pour préserver les abeilles

La ville d’Utrecht aux Pays-Bas s’engage à sauver ses abeilles avec l’installation de plus de 300 abris bus végétaux. En plus de donner un résultat beau et original, c’est un véritable coup de pouce pour l’environnement. Des abris bus végétaux pour préserver les abeilles Officiellement reconnues comme espèce en voie de disparition par The United

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.