Multispace pour salariés nomades

Hypermobiles, hyperconnectés, les salariés travaillent de plus en plus en mode collaboratif. L’impact de ces nouvelles méthodes et organisations est significatif sur les espaces de travail, qui évoluent aussi vers plus de mobilité et de flexibilité.

Multispace pour salariés nomades

Réunions par visioconférence, outils de partage de contenus, cloud computing… L’utilisation des nouvelles technologies, au bureau, fait évoluer la manière de travailler au quotidien vers plus de mobilité. Nomades et connectés, les salariés s’adonnent à leurs tâches en franchissant de plus en plus fréquemment et librement la frontière entre vie professionnelle et vie privée.

Réserver son bureau

Cette gymnastique intellectuelle conduit, de fait, à une mobilité physique qui engage à penser différemment l’espace de travail. Le bureau cloisonné a déjà largement laissé la place, dans la plupart des grandes entreprises, à l’open-space où chacun n’occupe même plus, tous les jours, le même poste de travail. Aujourd’hui, l’exercice va plus loin avec la notion de « multispace ». Selon les tâches qu’ils ont à accomplir, les collaborateurs d’une entreprise se rendent dans des espaces adaptés à leurs besoins du moment : bureaux en binômes réservés aux entretiens en tête-à-tête, tables hautes destinées à des réunions express en station debout, salles de réunion aux formats divers selon la taille des groupes à accueillir… Les bureaux adoptent des formes variées et ne sont plus attitrés : on les réserve à l’avance, suivant son planning de la semaine et de la journée.

Cette supermobilité permet aux salariés d’exercer leur métier hors des murs de l’entreprise. Le travail à distance n’est plus un obstacle, grâce aux outils digitaux permettant une connexion permanente, et à l’utilisation croissante du smartphone, en complément de l’ordinateur. Le télétravail, ainsi, se développe, autorisant les salariés à s’adonner à leurs tâches à leur domicile et lors de leurs déplacements, régulièrement ou ponctuellement, selon des horaires de travail plus flexibles. Comme le souligne Marco Landi, président de la société Polycom EMEA qui propose des solutions de collaboration vidéo, dans une chronique parue dès 2015 dans le Journal du Net, « le travail est désormais une chose que l’on fait, plutôt qu’un endroit où l’on se rend. »

« Valoriser la cohésion des équipes »

Pour les entreprises, une importante mutation des lieux de travail est ainsi en cours. Les bureaux fixes et cloisonnés apparaissent obsolètes. L’essentiel est que chacun soit connecté à tous, de partout, à tout moment.

Jérôme Malet, président de Quadrilatère, une agence de conception et de réalisation d’espaces de travail, voit le multispace comme le moyen de « réconcilier le mieux-travailler et le mieux-être ». Dans une chronique parue dans le Journal du Net, également en 2015, il oppose l’open-space, générateur de stress, de mal-être et de baisse de performance des collaborateurs, au multispace, qui « rationnalise les mètres carrés et privilégie la fonctionnalité tout en déclinant des espaces plus intimes pour réfléchir et se concentrer, comme des salles de réunion ou des bulles de travail, des lieux de partage et de détente qui valorisent la cohésion des équipes. »

De fait, les agences d’aménagement de bureau fleurissent dans le secteur des conceptions d’espaces de travail. En témoigne la société Majencia, spécialiste de la « Mobilité sociale connectée », qui fait l’apologie, dans son blog professionnel, du multispace : « Le multi-space répond aux exigences des nouveaux modes de travail collaboratifs et connectés, tout en évitant certains écueils des espaces ouverts (nuisances sonores, manque d’intimité au poste de travail, augmentation du stress…). » Un futur marché porteur ? Certainement ! À moins que, à l’instar de la société WordPress à San Francisco, les entreprises décident de ne plus avoir du tout de bureaux fixes et de fermer leurs locaux, leurs salariés travaillant désormais tous à distance, de manière durable ! Parce qu’en définitive une entreprise ne se définit pas par ses bureaux mais par ses valeurs et son travail.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.