Le label Wiredscore récompense l’intelligence des immeubles de bureaux

Le label américain Wiredscore identifie et met en exergue le niveau de connectivité d’un immeuble de bureaux, existant ou en développement. Un moyen de renforcer la valeur d’un bâtiment.

Depuis un an, la société américaine Wiredscore propose sa certification en France. Destiné aux immeubles de bureaux, ce label évalue la qualité de la connectivité des bâtiments. Distinguant quatre niveaux : « Certified », « Silver », « Gold » et « Platinium », il identifie et met en exergue l’ « intelligence » d’un bâtiment au moyen d’un audit. Il peut être attribué aux bâtiments déjà occupés, comme aux immeubles en phase de développement. Il se présente comme un véritable facteur d’augmentation de la valeur d’un bien immobilier.

Ce label évalue la qualité de la connectivité des bâtiments

Séduire les utilisateurs du bâtiment

Ce label encourage les maîtres d’ouvrage à intégrer d’emblée les technologies d’avenir dans leurs projets, de manière à répondre aux attentes des prochaines générations d’utilisateurs et d’éviter des coûts de modernisation futurs. Il apporte aussi un référent « clés en main » aux architectes et ingénieurs pour la conception de l’infrastructure numérique d’un édifice.

Le label Wiredscore a aussi pour but de rendre un bâtiment plus attractif au regard des utilisateurs, et de renforcer la réputation d’un maître d’ouvrage qui fait concevoir et construire des immeubles de bureaux à la pointe de la technologie, gage d’un standing élevé de prestation.

Parce qu’il fournit l’ensemble des informations qui concernent la connectivité du bien immobilier, en mettant en valeur les points forts des installations, il se pose aussi comme un moyen, pour les bailleurs, de louer plus vite des locaux. Dans le même temps, le label permet d’éviter la dépréciation d’un immeuble existant en prouvant sa non obsolescence technologique.

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 24.11.2020
  • 0

Le bâtiment, acteur phare de la transition écologique

Actuellement, les bâtiments émettent 20 % des gaz à effet de serre. Le secteur du bâtiment se place donc comme un des principaux acteurs de la transition écologique et énergétique. Pour lui permettre d’évoluer, il faut repenser les méthodes de construction.   Les bâtiments écologiques, la solution face à la pollution atmosphérique   Pour lutter

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.