L’hôtel du futur selon Alibaba

Pour la plate-forme chinoise de vente en ligne, l’hôtel du futur n’est autre qu’un établissement entièrement géré par des robots. Voici comment il fonctionne…

L’hôtel du futur selon Alibaba

La plate-forme chinoise de vente en ligne Alibaba a ouvert en 2018 un hôtel dans la ville de Hangzhou, au sud-ouest de Shanghaï. Un lieu de villégiature pour le moins original, celui-ci étant géré entièrement par l’intelligence artificielle.

Dans cet « hôtel du futur » baptisé Flyzoo, le client réserve sa chambre sur l’application éponyme. Il peut choisir l’exposition, l’étage et le revêtement de la pièce où il séjournera.

Sur place, il n’est pas accueilli par un réceptionniste : il enregistre lui-même son arrivée au moyen d’une reconnaissance faciale et en scannant son passeport auprès de l’une des dix machines automatiques installées dans un coin du hall. Puis, il gagne l’une des 290 chambres réparties sur les 9 étages de l’hôtel, au moyen d’un ascenseur et de portes d’accès qui fonctionnent également grâce à la reconnaissance faciale.

Des robots au resto

Dans la chambre, un assistant vocal permet de régler la température d’ambiance, d’allumer les lumières ou la télévision, d’ouvrir les rideaux, de connaître le mot de passe wifi ou de se faire livrer un repas ou une boisson. Ce sont des robots silencieux, de 1 mètre de haut, qui effectuent les tâches ménagères et les livraisons en circulant automatiquement dans les couloirs.

Même chose au restaurant et au bar de l’hôtel : les clients sont servis par des robots, après avoir passé commande de leurs repas au moyen de l’application FlyZoo. Les paiements passent par l’application connectée au portefeuille en ligne Alibaba du client.

L’entreprise indique qu’il est possible d’utiliser des cartes électroniques si l’on ne souhaite pas utiliser la reconnaissance faciale.

Elle assure aussi qu’il reste possible de croiser quelques humains dans l’hôtel, tout en avouant que la digitalisation permet de réduire considérablement les frais de personnel. Pour une nuitée à 177 €, bienvenue dans un havre de tranquillité… Et, surtout, de solitude !

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 09.07.2019
  • 0

Montréal : on peut maintenant mesurer le bruit en temps réel dans le Quartier des Spectacles

La ville de Montréal a investi dans un dispositif de surveillance sonore permanent dans le Quartier des Spectacles afin de limiter les inconvénients pour les habitants du quartier. La surveillance sonore, pourquoi et comment ça marche ? Le dispositif de limitation des nuisances sonores a pour objectif d’assurer une cohabitation harmonieuse et la tranquillité des

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.