La géolocalisation des techniciens, pour des services améliorés

La géolocalisation des véhicules des techniciens de maintenance est en cours de déploiement chez thyssenkrupp Ascenseurs. Ce dispositif optimisera les temps de trajet, améliorera les services aux clients et la protection des collaborateurs.

La géolocalisation des techniciens, pour des services améliorés
La géolocalisation des techniciens, pour des services améliorés

En cours de déploiement au sein des équipes de thyssenkrupp Ascenseurs, la géolocalisation des véhicules vise, en particulier, à améliorer les services aux clients, qu’ils soient copropriétaires, bailleurs sociaux, gérants d’hôtels ou de centres commerciaux, responsables de services généraux…

Ce dispositif, qui équipe aujourd’hui plusieurs centaines de véhicules, se met en place progressivement dans toute la France afin d’optimiser les déplacements de l’ensemble des techniciens chargés de la maintenance, de la réparation et du dépannage des ascenseurs. Son installation et sa mise en œuvre respectent naturellement toutes les recommandations de la CNIL pour éviter toute mauvaise utilisation des données personnelles recueillies.

Optimiser les trajets

« Grâce à la vision et à la mesure des kilomètres que nos techniciens parcourent chaque jour, ce dispositif va permettre de prendre connaissance en temps réel des activités de maintenance en cours, donc de mieux informer nos clients, explique Anne Martel, Process Line Manager chez thyssenkrupp. Nous disposerons de données qui nous permettront aussi d’analyser mensuellement les temps de conduite et d’établir des comparaisons entre des durées et des zones d’intervention de taille équivalente. »

À partir de ces analyses, les techniciens pourront être aidés dans l’optimisation de leurs trajets et même, éventuellement, dans le réajustement de leurs zones d’intervention.

« L’idée est de mettre à jour des axes d’amélioration pour optimiser les temps de conduite et éviter les déplacements inutiles tels que, par exemple, des trajets effectués pour aller chercher une pièce chez un fournisseur, quand celui-ci peut effectuer lui-même une livraison sur un lieu d’intervention », ajoute Anne Martel.

Satisfaire encore plus les clients

Nos clients pourront être informés du temps d’attente à prévoir pour un dépannage en urgence et de l’arrivée du technicien sur le site ; ils pourront, à court terme, visualiser cette arrivée sur leurs smartphone.

La géolocalisation, source de réactivité et d’efficacité, permettra d’envoyer sur un lieu de dépannage le technicien le plus proche. De plus, l’optimisation des tournées donnera plus de temps au technicien pour le service et améliorera, dès sa mise en œuvre, le service aux clients.

Protéger les collaborateurs

La géolocalisation constituera, de plus, un outil complémentaire de Protection du travailleur isolé (PTI) : elle fournira un moyen supplémentaire de vérifier la situation d’un technicien que l’on n’arrive pas à joindre momentanément.

Grâce à elle, le secours ou le renfort d’un collègue sera également facilité, par l’identification rapide du technicien le plus proche géographiquement, donc le mieux placé pour lui venir en aide. Enfin, la géolocalisation permettra de sensibiliser et de former efficacement les techniciens à l’écoconduite.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 19.09.2019
  • 0

La Pyramide du Louvre : retour sur son histoire et anecdotes

À l’occasion des journées du patrimoine, c’est le moment de partager quelques anecdotes sur la Pyramide du Louvre, l’un des monuments les plus symboliques de Paris qui fête cette année ses trente ans. Une construction controversée Inaugurée le 1er avril 1989, la pyramide est commandée par François Mitterrand en 1983, avec comme objectif de moderniser

Lire la suite

  • 29.08.2019
  • 0

L’Ascenseur Paris-Bastille, un nouveau lieu pour retrouver l’égalité des chances

Inauguré le 11 juin 2019, l’Ascenseur Paris-Bastille est le premier lieu en Europe dédié intégralement à l’égalité des chances. Sur huit étages sont réunies une vingtaine d’associations dédiées à l’économie sociale et solidaire. Une initiative pour « réparer » l’ascenseur social C’est un projet qui a germé chez Benjamin Blavier, coprésident de Article 1, une

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.