Rennes déploie son propre réseau IoT

La ville de Rennes équipe toutes ses communes voisines d’un réseau IoT indépendant, pour limiter les coûts de déploiement de sa « ville intelligente ».

Rennes déploie son propre réseau IoT - Ville Intelligente

Qu’est-ce que le réseau IoT ?

Le réseau IoT permet de connecter un très grand nombre d’équipements publics dans le but de collecter des données et ainsi optimiser les process du quotidien. La ville de Rennes est une des premières métropoles françaises à s’intéresser au réseau IoT indépendant plutôt que de passer par un opérateur pour développer sa smart city. En 2017, elle avait été à l’origine d’un réseau maison expérimental.

Le réseau IoT « LoRa » entre en action

Le déploiement du réseau LoRa avait été annoncé l’année dernière. Avec les prestataires Wi6Labs et Alkante, le réseau sera présent sur toutes les communes de la métropole.

En attendant, LoRa est déjà opérationnel sur d’autres usages tels que la gestion des déchets. Les points d’apport seront connectés au réseau afin de connaître leur taux de remplissage et donc d’optimiser les tournées de ramassage. Dans le domaine énergétique aussi, il sera utilisé. En effet, des capteurs seront installés sur les réseaux d’électricité, de gaz et d’eau des bâtiments publics. L’objectif est de détecter les anomalies, d’optimiser la consommation et de réduire le gaspillage énergétique. À l’avenir, la ville souhaite développer cela jusqu’à la gestion des éclairages publics, du stationnement, mais aussi de l’arrosage des espaces verts.

Des économies en perspectives

Ce réseau de type « Low Power Wide Area » pourrait grandement limiter le coût des nouvelles technologies sur le terme. Le Journal du Net relaie : « Avec son échelle et les cas d’usage envisagés, la métropole s’est rendu compte qu’elle serait largement perdante en passant par un opérateur ». En effet, c’est l’envoi de messages descendants pour activer des commandes à distance qui coûte très cher. « La collectivité a calculé que pour remplir tous ses besoins (les dispositifs déployés et ceux envisagés), il lui faudrait envoyer 24 000 messages descendants par jour. Soit un coût annuel estimé à 500 000 euros ». Ainsi, avec son propre réseau IoT, le coût serait réduit de 50 % en 10 ans selon la collectivité.

 

#IoT #smartcity #technologie #innovation #tkEFrance

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 08.12.2020
  • 0

Lyon s’impose comme nouvelle capitale de la mobilité urbaine

Arcadis, société leader dans le conseil et l’ingénierie de la conception, a récemment dévoilé son nouveau classement mondial sur la mobilité urbaine. L’étude s’intéresse à la mobilité des villes et à la durabilité de leur système. Elle prend en compte les infrastructures, le temps de congestion, le tarif des transports en commun, l’intermodalité, les transports

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.