Rennes déploie son propre réseau IoT

La ville de Rennes équipe toutes ses communes voisines d’un réseau IoT indépendant, pour limiter les coûts de déploiement de sa « ville intelligente ».

Rennes déploie son propre réseau IoT - Ville Intelligente

Qu’est-ce que le réseau IoT ?

Le réseau IoT permet de connecter un très grand nombre d’équipements publics dans le but de collecter des données et ainsi optimiser les process du quotidien. La ville de Rennes est une des premières métropoles françaises à s’intéresser au réseau IoT indépendant plutôt que de passer par un opérateur pour développer sa smart city. En 2017, elle avait été à l’origine d’un réseau maison expérimental.

Le réseau IoT « LoRa » entre en action

Le déploiement du réseau LoRa avait été annoncé l’année dernière. Avec les prestataires Wi6Labs et Alkante, le réseau sera présent sur toutes les communes de la métropole.

En attendant, LoRa est déjà opérationnel sur d’autres usages tels que la gestion des déchets. Les points d’apport seront connectés au réseau afin de connaître leur taux de remplissage et donc d’optimiser les tournées de ramassage. Dans le domaine énergétique aussi, il sera utilisé. En effet, des capteurs seront installés sur les réseaux d’électricité, de gaz et d’eau des bâtiments publics. L’objectif est de détecter les anomalies, d’optimiser la consommation et de réduire le gaspillage énergétique. À l’avenir, la ville souhaite développer cela jusqu’à la gestion des éclairages publics, du stationnement, mais aussi de l’arrosage des espaces verts.

Des économies en perspectives

Ce réseau de type « Low Power Wide Area » pourrait grandement limiter le coût des nouvelles technologies sur le terme. Le Journal du Net relaie : « Avec son échelle et les cas d’usage envisagés, la métropole s’est rendu compte qu’elle serait largement perdante en passant par un opérateur ». En effet, c’est l’envoi de messages descendants pour activer des commandes à distance qui coûte très cher. « La collectivité a calculé que pour remplir tous ses besoins (les dispositifs déployés et ceux envisagés), il lui faudrait envoyer 24 000 messages descendants par jour. Soit un coût annuel estimé à 500 000 euros ». Ainsi, avec son propre réseau IoT, le coût serait réduit de 50 % en 10 ans selon la collectivité.

 

#IoT #smartcity #technologie #innovation #tkEFrance

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 30.07.2020
  • 0

À Paris, des taxis autonomes (RATP) circuleront en 2020

Des robots taxis circuleront à Paris à l’été 2020. La régie des transports publics parisiens a en effet signé un accord de coopération avec l’entreprise israélienne Mobileye.   Une offre disponible dans le 13e arrondissement   Les robots taxis seront disponibles pour faire la boucle entre la gare d’Austerlitz et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Complètement

Lire la suite

  • 30.07.2020
  • 0

À Angers, en route vers le territoire intelligent

La ville d’Angers lance son projet de smart city à l’échelle de toute sa métropole. L’objectif est d’économiser 101 millions d’euros sur 25 ans. Découvrez tous les détails du projet. Un projet sur douze ans   Après Dijon et Rennes, c’est au tour d’Angers de dévoiler son projet de smart city. Le territoire intelligent a

Lire la suite

  • 06.02.2020
  • 0

Lille, Capitale Mondiale du Design pour l’année 2020

2020 marquera une année riche en projets et événements pour la ville de Lille. En effet, elle est la première métropole française à devenir Capitale Mondiale du Design. Que signifie « Capitale Mondiale du Design » ? Après Turin, Séoul, Helsinki, le Cap, Taipei et Mexico, c’est au tour de la Métropole Européenne de Lille de devenir la

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.