L’hôtel de la Marine, un lieu d’expositions en 2020

L’hôtel de la Marine, un lieu d’expositions en 2020

Siège du ministère de la Marine de la Révolution française à 2015, l’hôtel de la Marine, à Paris, se rénove en profondeur pour s’ouvrir au public en 2020. Afin de respecter le prestige du lieu, les ascenseurs et escaliers mécaniques s’intégreront en toute discrétion dans l’existant.

Surplombant majestueusement la place de la Concorde, entre le Louvre et les Champs-Élysées, l’Hôtel de la Marine a été construit sous le règne de Louis XV pour abriter le Garde-Meuble royal, administration gérant le mobilier et les objets d’art destinés à l’ornement des demeures royales. De 1789 jusqu’en 2015, il a été le siège de l’état-major de la Marine nationale.

Propriété de l’État, géré désormais par le Centre des monuments nationaux (CMN), il fait l’objet, aujourd’hui, d’un vaste projet de restauration et d’aménagement pour se transformer en espace partagé entre des bureaux et des lieux d’expositions. La maîtrise d’œuvre du projet a été confiée à Christophe Bottineau, architecte codirigeant de l’agence 2BDM.

Restauration et préservation

L’enjeu du chantier est de préserver la cohérence du monument et d’y déployer une nouvelle offre culturelle et patrimoniale.

Quand sera achevée la restauration des façades du bâtiment, les deux cours principales seront ouvertes aux visiteurs ainsi qu’aux passants. Les appartements de l’intendant du Garde-meuble, au premier étage de l’aile Saint-Florentin, seront restaurés et restitués au plus proche de leur état originel. Seront conservées dans leurs décors remaniés au 19e siècle les pièces d’apparat : galeries, salons, salle à manger et bureau de l’aile Concorde.

Afin de moderniser les différents accès et de rendre la circulation confortable et accessible à tous, l’hôtel de la Marine sera équipé de treize ascenseurs – quatre monte-charges, trois monte-plats, six ascenseurs publics – et de dix escaliers élévateurs ayant pour particularité d’être accessibles aux personnes en fauteuil roulant.

Tous ces appareils, signés thyssenkrupp, seront conçus sur mesure pour s’intégrer en toute discrétion dans l’existant. Ils seront installés avant la fin de l’année 2019.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 17.09.2019
  • 0

À Paris, le futur quartier de Maine-Montparnasse dévoilé

À la fin de l’année 2018, une consultation internationale d’urbanisme avait été lancée pour réaménager le site Maine-Montparnasse. Le 11 juillet 2019, la Ville de Paris a présenté officiellement le projet retenu. Découvrons dès à présent les détails du nouveau quartier prévu pour 2030. Maine-Montparnasse, un quartier qui transforme la mobilité Le lauréat est le

Lire la suite

  • 15.08.2019
  • 0

La ville de Dijon s’impose comme un modèle de ville intelligente

De plus en plus de métropoles en France désirent devenir des « smart city », définies comme des villes agréables, économes en énergie, écologiques, en utilisant les technologies de l’information et de la communication. Zoom sur Dijon, déjà une référence en France. Dijon, nouvelle ville intelligente Ville chef-lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté, la métropole de Dijon est

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.