La ville de Dijon s’impose comme un modèle de ville intelligente

De plus en plus de métropoles en France désirent devenir des « smart city », définies comme des villes agréables, économes en énergie, écologiques, en utilisant les technologies de l’information et de la communication. Zoom sur Dijon, déjà une référence en France.

Dijon et son modèle de ville intelligente
La Place de la Libération à Dijon

Dijon, nouvelle ville intelligente

Ville chef-lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté, la métropole de Dijon est composée de 23 communes et recense 257 955 habitants (2016). Aussi connue pour sa moutarde et ses vins de Bourgogne, Dijon souhaite aujourd’hui s’imposer comme la première ville intelligente en France, et même se hisser au rang de modèle mondial.

Son projet ? Il s’intitule « OnDijon » et a été inauguré le 11 avril. Déjà considéré comme un des plus novateurs au monde, il figurait dans les sept dernières villes retenues sur 473 candidatures du Salon Smart City qui s’est déroulé en novembre 2018 à Barcelone. Seule ville française à avoir atteint la finale (Singapour avait remporté le titre du meilleur projet), ce résultat a été une belle reconnaissance du travail accompli, et cela, au niveau mondial.

Le projet « OnDijon »

Pour une gestion efficace, centralisée et un pilotage en temps réel de l’espace public, un dispositif à été mis en place sur le site de Teletech. Il s’agit d’une grande salle de contrôle où l’on gère à distance tout l’équipement public tels que les feux de circulation, les lampadaires ou les caméras de surveillance.

La ville de Dijon souhaite administrer la ville de manière moderne avec ces technologies numériques. Grâce à elles, cela optimise les services publics comme la police, les secours, le poste de commandement de la circulation ou encore le service de gestion des déchets. « Tous ces postes étaient séparés. Pour gagner en efficacité, nous avons décidé de créer un poste de pilotage unique pour la ville de Dijon, mais aussi pour toutes les communes de la métropole », déclarait l’an dernier sur Europe 1 Denis Hameau, conseiller en charge de l’innovation à Dijon Métropole.

Améliorer la vie des citoyens

La ville intelligente répond à de nombreux enjeux : économiques, écologiques, technologiques et démocratiques. Et pour cause, « OnDijon » repose sur trois piliers pour améliorer la qualité de vie des citoyens. « Le premier est environnemental, pour aider dans la lutte contre le réchauffement climatique en réduisant la consommation d’eau ou en facilitant la production. Le second répond à un besoin d’inclusion. Une ville n’est intelligente que si elle produit plus de vivre ensemble et moins d’exclusion. {..} Enfin, la ville intelligente est une opportunité pour faciliter le développement économique en lien avec les universités ou les laboratoires de recherches grâce aux données que l’on récolte » poursuivait Denis Hameau.

Avec un tel projet, nous pouvons prédire que « OnDijon » nourrira les futurs projets smart city de l’Hexagone.

 

#villeintelligente #innovation #mobilité #sécurité

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 06.02.2020
  • 0

Lille, Capitale Mondiale du Design pour l’année 2020

2020 marquera une année riche en projets et événements pour la ville de Lille. En effet, elle est la première métropole française à devenir Capitale Mondiale du Design. Que signifie « Capitale Mondiale du Design » ? Après Turin, Séoul, Helsinki, le Cap, Taipei et Mexico, c’est au tour de la Métropole Européenne de Lille de devenir la

Lire la suite

  • 09.01.2020
  • 0

Rennes déploie son propre réseau IoT

La ville de Rennes équipe toutes ses communes voisines d’un réseau IoT indépendant, pour limiter les coûts de déploiement de sa « ville intelligente ». Qu’est-ce que le réseau IoT ? Le réseau IoT permet de connecter un très grand nombre d’équipements publics dans le but de collecter des données et ainsi optimiser les process du

Lire la suite

  • 17.12.2019
  • 0

Nantes, nouvelle capitale européenne de l’innovation

Fin septembre, la ville de Nantes a été sacrée capitale européenne de l’innovation. Elle faisait partie des six finalistes en lice pour décrocher ce prix décerné par la Commission européenne. Un titre mis en jeu depuis 2014 Au total, ce n’est pas moins de vingt-sept villes de seize pays qui ont candidaté pour tenter de

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.