La Fondation Vuitton, une fluidité exemplaire

La Fondation Vuitton dresse son architecture innovante depuis 2014, dans le bois de Boulogne, à Paris. Dans ce gigantesque édifice, la circulation des visiteurs doit sa fluidité à des cheminements en pente douce, grâce à des escaliers mécaniques signés thyssenkrupp Ascenseurs.

La Fondation Vuitton, une fluidité exemplaire

Conçu, d’après les mots de son architecte Frank Gehry, pour « évoluer en fonction de l’heure et de la lumière afin de créer une impression d’éphémère et de changement continuel », le bâtiment de la Fondation Louis Vuitton s’apparente à un vaisseau de verre posé sur l’eau.

Achevé en 2014 au cœur du bois de Boulogne, à Paris, ce prestigieux lieu d’expositions d’art moderne et contemporain a pour enveloppe extérieure des murs courbes en béton fibré, auxquels se superposent douze voiles de verre rassemblant 3600 panneaux vitrés de forme bombée.

À l’intérieur, les visiteurs découvrent onze galeries d’exposition, soit 3850 m2 d’espaces muséographiques, un auditorium pouvant accueillir 1000 personnes, et un restaurant.

7 escaliers mécaniques

De 46 mètres de haut, cet immense palais de verre s’étire en longueur sur plus du double de sa hauteur. À l’intérieur, la circulation vers les étages supérieurs, disposés en quinconce, doit sa fluidité à des cheminements en pente douce, au moyen de sept escaliers mécaniques.

Les visiteurs ont aussi à leur disposition trois ascenseurs qui, grâce aux gaines et cabines entièrement vitrées, offrent une vision panoramique des espaces traversés.

Côté coulisses, un imposant monte-charges permet le transport d’œuvres d’art volumineuses, jusqu’à 3 mètres de large, 4,5 mètres de long et 10 tonnes de charge utile. L’ensemble est signé thyssenkrupp Ascenseurs.

« Le projet a été compliqué car les accessibilités du chantier étaient réduites, se souvient François Wurier, responsable Grands comptes et Grands projets chez thyssenkrupp Ascenseurs. Et nos appareils ont été très sollicités durant les travaux ! »

Ces installations n’en demeurent pas moins une belle réussite, tant la traversée de l’édifice de part en part procure, en soi, le plaisir de contempler une œuvre d’art.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 14.09.2020
  • 0

À Paris, découvrez les gratte-ciels de plus de 100 mètres de haut qui sortiront bientôt de terre

En France, et surtout à Paris, le foncier est chaque jour plus cher. Pour lutter contre l’étalement urbain (et l’explosion des prix), les promoteurs immobiliers présentent aujourd’hui les immeubles et tours de grande envergure comme la solution. Pourtant, Paris n’est pas une ville connue pour ses hauts gratte-ciels. Mais cela pourrait devenir d’actualité. En effet,

Lire la suite

  • 30.07.2020
  • 0

À Paris, des taxis autonomes (RATP) circuleront en 2020

Des robots taxis circuleront à Paris à l’été 2020. La régie des transports publics parisiens a en effet signé un accord de coopération avec l’entreprise israélienne Mobileye.   Une offre disponible dans le 13e arrondissement   Les robots taxis seront disponibles pour faire la boucle entre la gare d’Austerlitz et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Complètement

Lire la suite

  • 30.07.2020
  • 0

À Angers, en route vers le territoire intelligent

La ville d’Angers lance son projet de smart city à l’échelle de toute sa métropole. L’objectif est d’économiser 101 millions d’euros sur 25 ans. Découvrez tous les détails du projet. Un projet sur douze ans   Après Dijon et Rennes, c’est au tour d’Angers de dévoiler son projet de smart city. Le territoire intelligent a

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.