La Défense passe au vert

La Défense passe au vert

Depuis quelques mois et dans l’optique des JO de 2024, le quartier de La Défense fait peau neuve en insistant sur la végétalisation et l’accessibilité pour que riverains et salariés s’approprient davantage l’espace.

Inauguré avec faste par le général De Gaulle il y a soixante ans, le quartier de La Défense est devenu, depuis, le plus grand centre d’affaires d’Europe.

Mais du côté des riverains et des 180 000 salariés qui l’investissent cinq jours par semaine, La Défense reste mal-aimée, symbole d’un urbanisme depuis souvent dépassé.

Avec les JO de 2024 en ligne de mire, le quartier de l’ouest parisien tente de se refaire une beauté, devenir plus vert, plus accessible et piéton, davantage pensé comme un lieu de vie pour attirer aussi les touristes.

La Gare du Nord à 20 mn

Les gratte-ciel sont en train de pousser comme des champignons avec, dès l’année prochaine, une succession d’inaugurations spectaculaires.

Les transports seront progressivement densifiés et modernisés avec notamment la construction de deux nouvelles gares, l’une baptisée Éole en prolongement de la ligne E du RER pour mettre la Gare du Nord à 20 minutes du parvis et l’autre dans le cadre du Grand Paris Express.

Accessibilité toujours, d’ici deux ans le boulevard de La Défense sera transformé avec l’aménagement de voies de circulation douces et d’espaces verts. Ce projet lancé cette année doit permettre d’améliorer la desserte du quartier par deux voies dans chaque sens, contre trois dans un sens actuellement.

Dans la même idée, les 2,5 hectares du parvis réputés froids et peu accueillants seront végétalisés, rendus plus organique et moins minéral pour encourager la marche, les déambulations et donner envie aux salariés et touristes d’y passer du temps.

David Even

David Even
Auteur
David Even

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 11.01.2019
  • 0

9 ascenseurs face à la Seine

À deux pas de la Maison de la Radio, à Paris, le Tripode offre une vue imprenable sur la Seine et la Tour Eiffel. Cet immeuble de bureaux des années 70 bénéficie aujourd’hui d’ascenseurs dernier cri, signés thyssenkrupp.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.