Éco-Vallée et transports urbains : Nice poursuit sa métamorphose

Dix ans après son lancement, le projet d’aménagement Éco-Vallée, dans la vallée du Var, poursuit la transformation de l’agglomération de Nice.

Nice poursuit sa métamorphose

Lancé en 2009, le projet Éco-Vallée d’aménagement de la vallée du Var poursuit sa métamorphose de l’ouest de la ville de Nice.

Cette Opération d’Intérêt National (OIN), programmée sur trente ans, a pour objectif de favoriser les créations d’emplois et de logements tout en maîtrisant le futur paysage urbain, dans un environnement à protéger.

La nouvelle ligne 3 du tramway niçois, qui dessert la plaine du Var mais qui n’est pas encore reliée à l’aéroport, a été inaugurée cet hiver.

Elle s’ajoute à la première ligne niçoise mise en service en 2007, et surtout à la nouvelle ligne Ouest-Est qui, en cours de travaux, reliera, à l’automne 2019, l’aéroport Nice-Côte d’Azur au port, situé à l’opposé est de la cité. La prochaine étape d’importance sera la création du pôle multimodal qui, en 2021, interconnectera ces deux nouvelles lignes de tramway, ainsi que le train, les bus et une gare routière à l’aéroport.

Cet aménagement rendra possible, par exemple, de venir d’Antibes en train jusqu’au pied de son avion, ou de garer sa voiture dans un parking-relais pour gagner le centre-ville en tram.

Un nouveau Parc des Expositions

Autre programme d’envergure, le quartier Nice Méridia, sur la rive est du Var, abritera en 2020 un « campus de l’apprentissage » apte à accueillir 2000 étudiants apprentis, du CAP au niveau ingénieur.

Sur une zone urbaine de 23 000 m2, les locaux seront dédiés à l’enseignement et à l’administration, à des salles de classe et des amphithéâtres, et à des logements : 100 studios destinés aux apprentis et 47 logements sociaux.

Non loin de là, plus près de l’aéroport, le nouveau Parc des Expositions doit s’installer à l’emplacement de l’actuel Marché d’Intérêt National. Sa grande dimension (75 000 m2) et sa polyvalence devra lui permettre d’accueillir des manifestations de dimension européenne voire internationale.

Plus loin de Nice, le long du Var, le projet Éco-Vallée englobe des programmes prévus sur des communes voisines. Par exemple, l’opération « bi-rive » de La Baronne-Lingostière permettra d’accueillir le nouveau Marché d’Intérêt National et de créer ainsi, sur 25 hectares, une plateforme agroalimentaire et horticole en lien avec l’agriculture locale.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 17.09.2019
  • 0

À Paris, le futur quartier de Maine-Montparnasse dévoilé

À la fin de l’année 2018, une consultation internationale d’urbanisme avait été lancée pour réaménager le site Maine-Montparnasse. Le 11 juillet 2019, la Ville de Paris a présenté officiellement le projet retenu. Découvrons dès à présent les détails du nouveau quartier prévu pour 2030. Maine-Montparnasse, un quartier qui transforme la mobilité Le lauréat est le

Lire la suite

  • 15.08.2019
  • 0

La ville de Dijon s’impose comme un modèle de ville intelligente

De plus en plus de métropoles en France désirent devenir des « smart city », définies comme des villes agréables, économes en énergie, écologiques, en utilisant les technologies de l’information et de la communication. Zoom sur Dijon, déjà une référence en France. Dijon, nouvelle ville intelligente Ville chef-lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté, la métropole de Dijon est

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.