À Romainville, la première tour maraîchère de France

Née à Singapour et au Japon, l’agriculture urbaine fait ses premiers pas en France. En 2019, la première tour maraîchère de l’Hexagone cultivera ses premiers semis à Romainville (93). Un exemple pour les villes du futur.

À Romainville, la première tour maraîchère de France

À Romainville, la Cité Maraîchère en cours de construction se compose de deux bâtiments contigus de 14 et 26 mètres de haut dans lesquels pousseront des champignons en sous-sol et des fruits et légumes dans les étages.

Le projet, destiné à ouvrir ses portes en 2019, dans le quartier Marcel-Cachin, est porté par la municipalité depuis 2011. Inscrit dans un plan de rénovation urbaine, le bâtiment fait déjà figure de modèle innovant pour des tissus urbains de plus en plus resserrés et éloignés des espaces agricoles.

L’édifice, dessiné par l’agence d’architecture Ilimelgo, se présente comme une double serre verticale de plusieurs niveaux. Il abritera, outre l’exploitation maraîchère, un centre de ressources permettant de mener des actions de sensibilisation et de pédagogie, et de proposer des offres de formations techniques à l’agriculture urbaine. Il accueillera également un espace de vente, de restauration et dédié à l’organisation d’événements.

12 tonnes de fruits et légumes par an

La Cité Maraîchère a pour vocation de favoriser le développement d’une nouvelle filière économique, créatrice d’emplois, et de sensibiliser les citadins à l’alimentation durable.

Si le projet ne vise pas l’autosuffisance alimentaire de la ville, l’objectif est tout de même de produire 4 tonnes de champignons et 12 tonnes de fruits et légumes par an, soit la consommation annuelle de 200 familles. La récolte sera distribuée en circuit court, au détail ou sous forme de paniers.

Les produits ne seront pas labellisés « agriculture biologique » car ils ne pousseront pas en pleine terre. Néanmoins, dans un souci de respect de l’environnement, les cultures, irriguées au goutte-à-goutte, pousseront dans des bacs emplis d’un substrat organique (compost), ce qui permettra de valoriser, parallèlement, des déchets urbains dans une logique d’économie circulaire.

Laurence Despins

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 15.08.2019
  • 0

La ville de Dijon s’impose comme un modèle de ville intelligente

De plus en plus de métropoles en France désirent devenir des « smart city », définies comme des villes agréables, économes en énergie, écologiques, en utilisant les technologies de l’information et de la communication. Zoom sur Dijon, déjà une référence en France. Dijon, nouvelle ville intelligente Ville chef-lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté, la métropole de Dijon est

Lire la suite

  • 25.07.2019
  • 0

En vue des J.O. de 2024, L’Île-Saint-Denis se redessine

Dans la ville de L’Île-Saint-Denis, un écoquartier fluvial commence à voir le jour pour accueillir une partie du village olympique lors des Jeux de 2024. Présenté en mars dernier par l’architecte Dominique Perrault, le village olympique des Jeux de Paris en 2024, réparti sur 50 hectares (Seine comprise) entre les communes de Saint-Denis, de Saint-Ouen

Lire la suite

  • 11.07.2019
  • 0

Un téléphérique à Toulouse prévu en 2020

La nouvelle a été confirmée. Un téléphérique à Toulouse, reliant l’université Paul-Sabatier à l’Oncopole, est annoncé pour 2020. Les travaux débutent cet été. Le téléphérique urbain, une solution de plus en plus appréciée Après les villes de Grenoble, Toulon ou encore Brest, c’est désormais la ville de Toulouse qui sera équipée de son téléphérique. Celui-ci

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.