À Angers, en route vers le territoire intelligent

La ville d’Angers lance son projet de smart city à l’échelle de toute sa métropole. L’objectif est d’économiser 101 millions d’euros sur 25 ans. Découvrez tous les détails du projet.

Un projet sur douze ans

 

Après Dijon et Rennes, c’est au tour d’Angers de dévoiler son projet de smart city. Le territoire intelligent a été présenté au public le 23 novembre dernier au centre de congrès, à l’occasion d’Avenirs Numériques. En partenariat avec Engie, Angers Loire Métropole a investi 120 millions d’euros afin d’optimiser les services urbains par l’usage des technologies. Les objectifs sont de réaliser des économies et de prendre un nouveau virage dans la transition écologique. Engie s’est également entourée de Suez, expert mondial des métiers de l’eau et des déchets, du groupe La Poste ainsi que du groupe Vyv, expert dans la protection sociale, mutualiste et solidaire.

 

Un projet qui donne une longueur d’avance à la ville

 

Angers est maintenant en passe de s’inscrire dans la liste des villes intelligentes en France. Selon Christophe Bécu, le président d’Angers Loire Métropole, le projet est « exceptionnel par son caractère innovant ». On parle ici d’installation de capteurs, de rénovation d’infrastructures et de création d’une plateforme vers laquelle afflueront les données publiques. Par ailleurs, cette data (qui restera pleinement propriété de la collectivité) proviendra de huit centres de supervision déjà existants consacrés à la sécurité, à la gestion de la qualité de l’eau et des transports en commun (source : angersloiremetropole.fr).

Des services plus efficients et économes

 

Pour l’éclairage public, 3 600 capteurs seront installés sur les lampadaires afin de diminuer la consommation d’énergie en fonction de la fréquentation et des flux de circulation. Il en va de même pour les feux tricolores, avec 60% de la signalétique qui seront rénovés. 3 000 points lumineux énergivores seront également équipés en LED. En ce qui concerne les bâtiments publics, 3 560 capteurs d’eau, d’électricité et de gaz seront installés pour diminuer de 20% leurs dépenses énergétiques. Pour la gestion de ses déchets, la ville met en place un système d’optimisation des tournées de collecte, ainsi que de télésurveillance afin de lutter contre les dépôts sauvages. Enfin, pour l’assainissement de l’eau, elle déploiera une technologie permettant de réguler la qualité et la pression de l’eau potable au robinet.

Les premiers déploiements commenceront au début de l’année 2020.

 

Si vous avez lu cet article, vous aimerez aussi...

  • 30.07.2020
  • 0

À Paris, des taxis autonomes (RATP) circuleront en 2020

Des robots taxis circuleront à Paris à l’été 2020. La régie des transports publics parisiens a en effet signé un accord de coopération avec l’entreprise israélienne Mobileye.   Une offre disponible dans le 13e arrondissement   Les robots taxis seront disponibles pour faire la boucle entre la gare d’Austerlitz et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Complètement

Lire la suite

  • 06.02.2020
  • 0

Lille, Capitale Mondiale du Design pour l’année 2020

2020 marquera une année riche en projets et événements pour la ville de Lille. En effet, elle est la première métropole française à devenir Capitale Mondiale du Design. Que signifie « Capitale Mondiale du Design » ? Après Turin, Séoul, Helsinki, le Cap, Taipei et Mexico, c’est au tour de la Métropole Européenne de Lille de devenir la

Lire la suite

  • 09.01.2020
  • 0

Rennes déploie son propre réseau IoT

La ville de Rennes équipe toutes ses communes voisines d’un réseau IoT indépendant, pour limiter les coûts de déploiement de sa « ville intelligente ». Qu’est-ce que le réseau IoT ? Le réseau IoT permet de connecter un très grand nombre d’équipements publics dans le but de collecter des données et ainsi optimiser les process du

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre laps

Inscrivez-vous pour recevoir le laps, la newsletter bimestrielle de thyssenkrupp.